L’Autriche, le Mexique et les États-Unis gagnent un Œil d’or

03. octobre 2020

L’Œil d’or, dans chacune des compétitions du 16ème Zurich Film Festival, revient cette année à HOCHWALD d’Evi Romen (Compétition Projecteurs), SIN SEÑAS PARTICULARES de Fernanda Valadez (Compétition Fiction) et TIME de Garrett Bradley (Compétition Documentaire). L’Œil d’or de la meilleure série est décerné à CRY WOLF de Maja Jul Larsen, tandis que THE CLUB OF UGLY CHILDREN de Jonathan Elbers décroche le prix de la Compétition pour les Enfants. La cérémonie de remise des prix s’est tenue ce soir à l’Opéra de Zurich, dans le cadre de l’Award Night.


LISTE DES LAURÉATS

Compétition Projecteurs

Jury:
Angelina Maccarone (présidente du jury) / réalisatrice et scénariste
Edna Epelbaum / exploitante de cinéma
Sabine Moser / productrice
Francesco Rizzi / réalisateur et scénariste
Dan Wechsler / producteur

L’Œil d’or du 16ème Zurich Film Festival pour le meilleur film de la compétition Projecteurs revient à HOCHWALD d’Evi Romen (Autriche, Belgique). Le long métrage raconte l’histoire de Mario, qui quitte son Tyrol du Sud natal avec son ami d’enfance, Lenz, pour se rendre dans un bar gay de Rome. Mais lorsque Lenz est victime d’un attentat, Mario rentre chez lui. Sa vie se retrouve chamboulée.

HOCHWALD


Le jury a justifié son choix en ces termes: «HOCHWALD, avec sa multitude de thèmes, se lance dans une entreprise risquée que l’acteur principal Thomas Prenn a maîtrisée à tout point de vue. Nous le suivons dans les chamboulements dramatiques de sa vie qui nous confrontent, de par son rôle de marginal, à nos préjugés. La réalisatrice Evi Romen nous a convaincus avec le choix et la mise en scène de ses acteurs ainsi que par le rythme et la visualité de son récit. Nous sommes impatients de découvrir ses prochaines œuvres.»

Mention spéciale pour ONE OF THESE DAYS de Bastian Günther (Allemagne, USA) et WOOD de Monica Lăzurean-Gorgan, Michaela Kirst et Ebba Sinzinger (Autriche, Allemagne, Roumanie).

Compétition Fiction

Jury:
Michel Franco (président du jury) / réalisateur, scénariste et producteur
Karim Aïnouz / réalisateur, scénariste et artiste
Ellen Harrington / productrice, spécialiste du cinéma et curatrice

L’Œil d’or du 16ème Zurich Film Festival pour le meilleur film de la compétition Fiction revient à SIN SEÑAS PARTICULARES de Fernanda Valadez (Mexique, Espagne). Le drame raconte l’histoire de Magdalena, Mexicaine qui part à la recherche de son fils déclaré mort à la frontière avec les États-Unis.

SIN SEÑAS PARTICULARES


«Ce film intrépide, magique, prenant et trop réel commence comme un voyage linéaire qui propulse ensuite le spectateur dans un univers cinématographique où les monstres deviennent réalité... Il se consacre à une crise humanitaire qui a laissé des villages désertés et un grand nombre d’individus derrière elle et dresse le portrait d’une tragédie. Il se rapproche d’une fable sur la guerre. On peut l’associer à différentes parties du monde qui se trouvent en pleine crise. Cet excellent premier film réunissant des artistes exceptionnels refuse de relever les stéréotypes de ce qu’un film réalisé par des femmes peut faire», a justifié le jury.

Compétition Documentaire

Jury:
Vitaly Mansky (président du jury) / réalisateur
Gabriela Bussmann / productrice
Susanne Regina Meures / réalisatrice

L’Œil d’or du 16ème Zurich Film Festival pour le meilleur film de la compétition Documentaire revient à TIME de Garrett Bradley (USA). Le long métrage documentaire brosse le portrait de Sibil et de son mari Rob, auteurs d’un braquage de banque voilà 21 ans. Elle s’en sort avec une légère peine privative de liberté. Lui est condamné à 60 ans de prison, en Louisiane. Imperturbable, Sibil se bat depuis deux décennies pour que son époux soit gracié et immortalise sa vie de famille avec une caméra.

TIME


Le jury a justifié son choix en ces termes: «Le film revient de manière impressionnante sur un combat de vingt ans pour la justice. À l’aide de matériel original et d’archives vidéo amateur, la réalisatrice brosse le portrait d’une femme qui tient une chronique complexe d’un couple, d’une famille, d'une communauté et, en fin de compte, d’un pays. Le documentaire bouleversant et passionné nous offre le point de vue intime d’une longue histoire entre bavures policières et discriminations sociales. Par ses images en noir et blanc évocatrices, il suscite un sentiment d’intemporalité où les injustices sont immuables. Un film sur la force, la résistance et l’espoir.».

Mention spéciale pour: THE EARTH IS BLUE AS AN ORANGE d’Iryna Tsilyk (Ukraine, Lituanie) et ACASĂ, MY HOME de Radu Ciorniciuc (Roumanie).

Series

Jury:
Nir Bergmann (président du jury) / réalisateur et scénariste
Baran bo Odar / réalisateur
Sabine Steyer-Violet / productrice et auteure

L’Œil d’or du 16ème Zurich Film Festival pour la meilleure série revient à CRY WOLF de Maja Jul Larsen (Danemark). La série raconte l’histoire de Holly, 14 ans, qui écrit, dans un devoir de rédaction, que son beau-père l’a violée. La mère de l’adolescente et le suspect rejettent ces lourdes accusations. Une enquête est ouverte pour faire la lumière sur leurs déclarations.

CRY WOLF

Mention spéciale pour: ANTIDISTURBIOS de Rodrigo Sorogoyen et Isabel Peña (Espagne).

Audience Award
Karin Heberlein a su conquérir les spectatrices et spectateurs avec son film SAMI, JOE UND ICH et remporte le Prix du public. Il raconte l’histoire de trois filles - Sami, Joe et Leyla - confrontées à différents problèmes à la fin de leur scolarité.

SAMI, JOE UND ICH


Prix des critiques
Le Prix des critiques (Murièle Weber, Geri Krebs et Majid Movasseghi) est décerné au documentaire 80.000 SCHNITZEL de Hannah Schweizer (Allemagne). Il raconte la vie de Berta, 83 ans, et de sa petite-fille Monika qui tentent de sauver l’entreprise familiale.

Prix du jury Enfants
Jonathan Elbers a su convaincre les 30 jurés avec son drame THE CLUB OF UGLY CHILDREN et remporte le prix de la section pour les Enfants. Le film traite de questions liées à la discrimination, à l’indépendance et à l’amitié.

THE CLUB OF UGLY CHILDREN


Prix du public ZFF Enfants
Le prix du public de la section «ZFF pour les Enfants» revient à LITTLE CRUMB de Diede In’t Veld (Pays-Bas), l’adaptation du livre pour enfants éponyme.

Science Film Award
Le Science Award, initié par Eye on Science, est remis cette année pour la deuxième fois. Il est décerné à Nathan Grossman pour son documentaire I AM GRETA, qui accompagne de près la militante écologiste suédoise dans sa mission, celle de stopper le changement climatique. Le jury a justifié son choix en ces termes: «Bien que tout le monde ait déjà entendu parler de Greta, ce documentaire présente la personne qui se cache derrière l'icône. Le réalisateur est parvenu à accompagner Greta depuis le début de son voyage. Il dresse avec beaucoup de sensibilité et de respect un portrait fascinant et révélateur qui se concentre sur la manière dont cette jeune femme, et sa détermination de fer, a réussi, alors qu’elle n’était qu’une enfant, à se mettre au cœur d’un mouvement mondial avec son appel ‘Je veux que vous écoutiez les scientifiques!’»

Prix du film œcuménique des églises zurichoises
SAMI, JOE UND ICH, drame sur le passage à l’âge adulte de Karin Heberlein, a décroché jeudi dernier, le 1er octobre 2020, le Prix du film œcuménique des églises zurichoises. «La mise en scène de la réalisatrice convainc par sa précision et son intuition. Le jeu authentique des actrices était impressionnant», a justifié le jury.

Treatment Award
Le treatment FLEISCH UND BLUT d’Ares Ceylan a convaincu le jury présidé par Rolf Lyssy: «L’histoire d’un long métrage de fiction doit déjà convaincre à l’état d’exposé. Ares Ceylan y est parvenu avec l’exposé de FLEISCH UND BLUT, un road-movie tragicomique parfois drôle, parfois touchant.»

ZFF 72
Sur les quelque 180 vidéos soumises, les trois meilleurs clips de 72 secondes ont décroché le Jury Award, le Mobile Filming Award et le Viewers Award.


HOW TO BECOME A HERO
de Marty Trezzini (Jury Award)

THE REAL HERO de Lutharsan Sivalingarajah (Viewers Award)

BOOT_CLIP de Cyril Fischer (Mobile Filming Award)


arrière