Deuxième Filmmaker Award décerné à Germinal Roaux et à Sophie Huber – Uma Thurman remet le prix d’encouragement

25. septembre 2016

À l'occasion du dîner de gala IWC ‘For the Love of Cinema’, organisé dans le cadre du Zurich Film Festival, l’actrice américaine Uma Thurman a remis, samedi soir, le deuxième Filmmaker Award à Germinal Roaux, de Lausanne, et à Sophie Huber, de Berne. Germinal Roaux a décroché CHF 75 000 pour son projet de long-métrage FORTUNA, Sophie Huber ayant quant à elle remporté une somme de CHF 25 000 pour son documentaire DAS BLUE NOTE PROJEKT.

«Il est essentiel de soutenir les projets de films de toutes les manières possibles, car cela peut faire toute la différence. C’est donc un grand honneur pour moi d’être ici avec vous pour présenter ce prix soutenant le cinéma suisse et ses protagonistes», a déclaré Thurman lors de la cérémonie.

«La variété et la qualité des projets soumis nous a convaincus cette année encore. Nous espérons que notre prix d’encouragement permettra de projeter rapidement sur grand écran ces films prometteurs, ici comme à l’étranger», a commenté Georges Kern, membre du jury.

La manufacture horlogère de luxe suisse avait invité à la cérémonie de remise des prix des représentants de l'industrie cinématographique, des médias, de l’économie et du sport. Le prix doté de CHF 100 000, décerné par l’«Association pour la promotion du cinéma en Suisse», soutient les projets cinématographiques helvétiques dans leur phase de production ou de post-production.

Un projet de long-métrage et un documentaire

FORTUNA, produit par Ruth Waldburger (Vega Film), présente, avec des images en noir et blanc, deux univers qui s’entrechoquent: des migrants africains sur le Simplon. Fortuna est une fillette de 14 ans, originaire de la région frontalière entre l’Éthiopie et l’Érythrée. Elle débarque en Suisse et passe l’hiver à l’hospice du Simplon, au sein d'une communauté catholique, à attendre qu’on lui accorde ou non un permis de séjour. Bruno Ganz brille dans le rôle du directeur de l’hospice.

DAS BLUE NOTE PROJEKT, produit par Hercil Bundi et Susanne Guggenberger (Mira Film), raconte l’histoire du label de jazz américain éponyme légendaire. Le film place musique et musiciens au premier plan – de la naissance des grands classiques Blue Note révolutionnaires à la recherche actuelle de nouvelles formes d’expression. Sophie Huber nous sert, avec un sens aigu pour la musique, une ode au jazz adaptée au grand public.

Figuraient parmi les autres projets nominés les longs-métrages LASST DIE ALTEN STERBEN de Juri Steinhart, produit par David Fonjallaz et Louis Mataré (Lomotion AG) et PAPA MOLL de Manuel Flurin Hendry, produit par Reto Schaerli et Lukas Hobi (Zodiac Pictures), ainsi que le documentaire BEYOND THE BOLEX d’Alyssa Bolsey, produit par Werner Schweizer et Camilo Lara (Dschoint Ventschr).

Film culte – KILL BILL: VOL. 1

Dans l’après-midi, Uma Thurman a présenté son film culte, KILL BILL: VOL. 1, signé Quentin Tarantino, après quoi elle a parlé de son travail et de ses tournages. Elle a su se faire un nom sur la scène internationale grâce à ses rôles, entre autres, dans PULP FICTION (1994) et les deux volets de KILL BILL (2003/2004), des productions signées Quentin Tarantino.

Le jury du «Filmmaker Award» est composé de Marc Forster, de Georges Kern et de Karl Spoerri.


arrière