Le ZFF rend hommage au cinéma colombien

11. juillet 2019

Le 15ème Zurich Film Festival met cette année à l’honneur le cinéma colombien. Une nouvelle génération d’auteurs brûle de raconter la vie dans un pays secoué par les crises, l’enveloppant toutefois d’une lumière positive.


Dans le cadre de la section «Nouveaux Horizons», le Zurich Film Festival présente depuis 2007 un pays qui fait preuve d’ambition cinématographique. Cette année, la Colombie est à l’honneur. «Notre festival a tenu depuis le départ à accorder une place au cinéma latino-américain. Après le Brésil et le Mexique, nous présentons au public le cinéma colombien, qui rencontre un grand succès en festival grâce à une nouvelle génération de cinéastes ambitieux», expliquent Nadja Schildknecht et Karl Spoerri, codirecteurs du festival. 

Le programme est proposé par Georg Bütler, Senior Programmer. «Une nouvelle génération de réalisatrices et réalisateurs nés dans les années 1980 et 1990 se penche de façon innovante sur l’actualité de la vie colombienne. Un quotidien empreint d’un optimisme grinçant et sceptique, marqué par la violence et la guerre contre le trafic de drogues, qui se reflète dans les œuvres», explique Georg Bütler. Et de poursuivre: «Souvent, les protagonistes sont des adolescents vivant dans les métropoles de Medellín et de Bogota, en quête à leur manière d’une place dans un monde confus. Le cinéma d’auteur colombien récent ne fait aucun compromis artistique et compte parmi les formes les plus innovantes d’Amérique latine. Il raconte l’urgence du pays, ne s’attend pas à un succès en Colombie. Les auteurs traitent leur matière locale pour un public radicalement international.»

Presque tous les professionnels de la branche de cette nouvelle génération ont suivi les cours de cinéma à l’Universidad Nacional de Colombia de Bogota, à l’Universidad del Valle de Cali ainsi qu’à l’Universidad de Antioquia à Medellín. Bien que leurs facultés de cinéma soient sous-financées, elles ont révélé des cinéastes innovants comme Ciro Guerra (*1981) qui a décroché la première nomination aux Oscars pour un film colombien en 2016 avec EL ABRAZO DE LA SERPIENTE et remporté 17 prix en festival avec son œuvre suivante, PAJAROS DE VERANO (LES OISEAUX DE PASSAGE). 

 Plusieurs films réalisés par cette génération ont déjà été présentés ces dernières années au ZFF, notamment MANOS SUCIAS de Josef Kubota Wladyka, A RIVER BELOW de Mark Grieco (Prix du public 2017) et le drame coproduit par la Suissesse Maja Zimmermann, MATAR A JESÙS (TUER JESUS) de Laura Mora Ortega.

Au 15ème ZFF, qui se tiendra du 26 septembre au 6 octobre, quelque 12 documentaires et longs métrages de fiction des quatre dernières années seront projetés. La série est une fois de plus proposée en collaboration avec le Festival international du court-métrage de Winterthour, qui apporte sa contribution au bloc de courts métrages. Les films du programme seront annoncés le 12 septembre.

La section «Nouveaux Horizons» est présentée par THE CIRCLE at Zurich Airport.


arrière