Le cinéma mexicain contemporain au 12ème Zurich Film Festival

10. mai 2016

 
Le Mexique est cette année le pays du cinéma à l'honneur de la section «Nouveaux Horizons» du 12ème Zurich Film Festival. La série offre un aperçu varié des œuvres réalisées par la nouvelle génération de cinéastes mexicains.

Le Mexique, pouvant se targuer d’une longue tradition dans le cinéma, connaît actuellement un nouvel âge d’or et produit un nombre en constante croissance de films innovants, qui abordent avec courage, franchise et humour – et parfois même avec une touche d’absurde – les problèmes de société comme la criminalité liée à la drogue et la pauvreté, mais surtout les plus belles facettes de la vie dans ce pays d’Amérique du nord. «La scène mexicaine du cinéma reflète aujourd’hui le suspense et la variété», souligne Karl Spoerri, codirecteur et directeur artistique du ZFF. Et d'ajouter: «Pour cette raison, nous souhaitons cette année présenter le cinéma du Mexique dans son intégralité.»

Les Mexicains conquièrent l’Amérique

Le cinéma contemporain et innovant mexicain n'est pas le fruit du hasard. Il est le résultat d'un développement constant, depuis que des réalisateurs comme Guillermo del Toro (CRONOS), Alfonso Cuarón (Y TU MAMÁ TAMBIÉN) ou Alejandro González Iñárritu (AMORES PERROS), après le passage au nouveau millénaire, ont su séduire les critiques et les spectateurs du monde entier grâce à leurs premières œuvres. Aujourd’hui, ces cinéastes, flanqués de cameramen tout aussi talentueux comme Rodrigo Prieto (BIUTIFUL, BROKEBACK MOUNTAIN), Guillermo Navarro (CRONOS, JACKIE BROWN) ou Emmanuel Lubezki (Y TU MAMÁ TAMBIÉN, GRAVITY), nominé trois fois à l’Oscar, sont plus que bienvenus à Hollywood. Ces célèbres émigrés ne sont pourtant pas les seuls réalisateurs d'exception venus du Mexique. En effet, ils sont uniquement les célèbres représentants d’un pays du cinéma capable de lancer régulièrement de nouveaux talents malgré la crise économique et la guerre des cartels, qui peuvent se targuer d’une formation cinématographique d'excellente réputation.

Nouvelle génération primée

Ces dernières années, le cinéma mexicain s’est régulièrement invité, pour le plus grand plaisir des amateurs de films, aux compétitions proposées par les festivals de catégorie A du monde entier, comme Cannes, avec HELI d’Amat Escalante (2014, Prix de la Mise en scène) et CHRONIC de Michel Franco (2015, Prix du Scénario). Ainsi, une génération fort créative de réalisateurs, proposant des œuvres au contenu courageux et convaincant, fait de plus en plus parler d'elle et décroche régulièrement des prix. Cette évolution récente se reflète, au Zurich Film Festival, dans les deux films lauréats de ces dernières années: Diego Quemada-Díez décrochait en 2013, avec son drame sur les réfugiés LA JAULA DE ORO, l’Œil d’or de la compétition Long-métrage, Betzabé Garcia remportant, l’an dernier, le prix principal de la compétition Documentaire avec sa première œuvre LOS REYES DEL PUEBLO QUE NO EXISTE. Par ailleurs, le Mexique a été considérablement représenté au ZFF au fils des ans avec moult productions comme le roadmovie SIN NOMBRE (Cary Fukunaga, 2011), le drame sur le passage à l’âge adulte LAS HORAS MUERTAS (Aarón Fernández, 2013), la tragicomédie GÜEROS (Alonso Ruizpalacios, 2014) ou le drame sur le milieu de la prostitution LAS ELEGIDAS (David Pablos, 2015) 

Collaboration avec le Festival du court-métrage de Winterthour

Même les films d'art et d'essai mexicains primés ont du mal à figurer au programme des cinémas européens. En septembre prochain, le ZFF offrira ainsi au public la possibilité de découvrir la nouvelle génération de cinéastes mexicains dans le cadre d'un programme complet, réunissant une dizaine de longs-métrages et de documentaires contemporains. Par ailleurs, le Festival international du court-métrage de Winterthour contribuera, pour la neuvième fois, à la section «Nouveaux Horizons», en proposant un bloc de courts-métrages. Le programme détaillé de la section sera communiqué ultérieurement. Cette année, le Zurich Film Festival aura lieu du 22 septembre au 2 octobre 2016.


arrière